Le locataire, victime du trouble de voisinage